Citation de Woody Allen

« Dans votre ascension professionnelle, soyez toujours très gentil pour ceux que vous dépassez en montant. Vous les retrouverez au même endroit en redescendant. »

Citation de Blaise Pascal

« Deux choses instruisent l'homme de toute sa nature : l'instinct et l'expérience. »

Citation de Woody Allen

« La réponse est oui. Mais quelle était la question ? ».

Versification RG

Le social média impose son sceau dans l’e-médiat. Il campe et castagne l’info plus vite que Wikipédia. Il broie l’action politique au profit de l’offre médiatique. Les idées sont ringardes l’image est stratégique

Citation d'Eduardo Hughes Galeano

Si la technologie de communication est de plus en plus développée, pourquoi sommes-nous chaque jour plus sourds et plus muets ?

Citation de RG

« Le ROI est mort, vive le ROE ? ».

Google+ contre Facebook

« « Les anges ont eux aussi leurs diables, et les diables leurs anges. » « On est tellement seul en ce bas monde, que même les Anges et les Démons dînent ensemble. »? ».

Citation de Fréderic Cavazza

les internautes ont petit à petit délaissé les blogs et leurs longs articles pour passer toujours plus de temps sur des plateformes sociales

télécharger notre extension

jeudi 19 novembre 2015

Le bon usage du Web pour partir à l'international


Mode d'emploi  et tour d'horizon des sites et des outils qui facilitent l'accès à l'information sur les entreprises, les offres d'emploi, les offres de stages, les marchés...

Consulter des offres d'emploi, déposer sa candidature sur internet, rechercher des informations sur les activités et les métiers d'une entreprise à l'étranger, créer et maîtriser son image en ligne (identité numérique), utiliser les outils de sourcing et les réseaux sociaux à bon escient... voilà sur quoi je suis revenu lors de cette matinée à l'IUT d'annecy.


Atelier riche si l'on en croit les remarques des étudiants. A la question connaissiez-vous cette ressource sur le net ou cette façon de travailler 98% des étudiants ont indiqué ne pas savoir de quoi il s'agissait. Et pourtant de l'information est à portée de "clic" ? Il y a-t-il donc associé à cette génération Y un manque de curiosité quant à l'information disponible sur le net ? Quoi qu'il en soit il ne leur a fallu que 5 mn pour installer une application de type Flash Code ou QR code et récupérer le contenu de la formation en ligne (de ce côté là donc ils sont très bon !). A noter que plus de 50% des étudiants étaient en possession d'un Iphone pourcentage largement supérieur à la moyenne de la population plutôt équipée d'un smartphone Androïd...



Après une présentation rapide de mon activité liée à la conduite de changement et la transformation digitale des PME (je précise PME car dans la sphère associée à ce métier il existe un "univers" entre l'accompagnement d'entreprises de taille moyenne et l'accompagnement de grands groupes internationaux...) nous sommes donc rentré dans le vif du sujet à savoir quels outils pour travailler ma recherche d'emploi sur le web à l'international.

Que ce soit à l'international où même en France il devient difficile de suivre des informations (articles, offres, commentaires, outils...) sans un minimum d'organisation. J'ai donc proposé en dehors de la bonne gestion de son navigateur (dossier pour les favoris) de réunir toutes les sources d'information dans un lecteur de flux RSS (exemple de lecteur de flux RSS Netvibes ou Feedly). "International oblige", je leur ai proposé d'écouter l'explication de cette technologie en anglais (j'ai été sympa j'ai activé la fonction sous-titre dans Youtube). Voir la Présentation sur Youtube.

Les sites d'informations pratiques

L'outil ayant été assimilé (certain en ayant profité pour télécharger et essayer en live l'application sur leur smartphone) j'ai commencé à leur lister des sites intéressants dans le cadre d'une démarche de recherche à l'international. une des plus fameux à condition de tirer le "fil d'Ariane" reste pour moi http://www.cursusmundus.com/ on y retrouve  pêle-mêle des information sur : comment partir gratuitement à l'étranger ! , ou bien encore des offres d'emploi par pays : 

Une fois le pays choisi l'offre d'emploi est rebasculée sur le jobboard d'origine (idéal donc pour connaître et utiliser les bon job board. Ainsi on constate que les offres d'emploi pour l'Italie proviennent en grande partie de :  - http://www.infojobs.it/   /   -http://biancolavoro.euspert.com/
et - http://miojob.repubblica.it/ site que je n'aurai peut être jamais consulté sans faire ce type de recherche. 

Bien entendu le site est associé à une page Facebook (https://www.facebook.com/CursusMundus/) avec plus de 40 000 mentions "j'aime" et permet d'avoir de nombreuses informations pratiques et se tenir au courant des bons plans du moment (...). Le fait d'indiquer "j'aime" la page va nous permettre d'avoir de nombreuses suggestions concernant des pages similaires : 




D'autres sites également très intéressants vont vous permettre d'avoir de l'information, des offres d'emploi et même un forum d'échange pour tous ceux qui se questionnent sur comment ça se passe dans le pays recherché. Par exemple le site de Région JOB : Jobtrotter.com. Vous pouvez comme sur de nombreux Job Board récupérer les offres dans votre messagerie (alert job) mais je vous invite à échanger avec d'autres français partis travailler aux quatre coins du monde : dans la partie "Job Trotter café"

Les Jobboards internationaux

Lorsqu'on recherche de l'emploi, parcourir tous les jobboards, je l'ai déjà dit, devient vite fastidieux et il n'est pas aisé de créer des flux RSS en lien avec sa recherche dans les jobboards (ceux ci préférant récupérer votre adresse mail et vous envoyer les résultats dans celle-ci). C'est pourtant ce que nous pouvons faire avec des "agrégateurs d'emploi" comme Indeed. Avec lui deux possibilités s'offrent à vous : soit rechercher directement dans la langue du pays : exemple : pour l'Australie et l'Italie 

http://it.indeed.com/ (it pour italie) et (au pour Australie : http://au.indeed.com/)



soit créer un flux RSS à partir de votre recherche. Exemple je recherche un poste de "project" en Australia le flux RSS donne : http://au.indeed.com/rss?q=project&l=Australia


Bref vous voyez des méthodes et pratiques simples pour trouver et organiser l'information sur le WEB j'ai ainsi abordé plusieurs thèmes que je résume ci-dessous : 

Comment utiliser les Jobboards du pays "ciblé" exemple avec la chine ?

Comment identifier les médias sociaux du pays "exemple avec la chine" ?
Comment rechercher un professionnel à l'international ?
Comment discuter avec des groupes orientés à l'international ?
Comment trouver des offres d'emploi dans le cadre du Volontariat à l'international (VIE) ?
Quel outil efficace pour traduire traduire efficacement du texte en anglais ?

Vous trouverez toutes les informations et lien utiles dans la présentation ci-dessous : 

Rappel sur la présentation (la plupart des images contiennent des liens URL penser à cliquer dessus).




lundi 14 septembre 2015

La Boîte à outils numériques du start-uper

Atelier Tarmac : La Boîte à outils numériques du start-uper



Article rédigé par Claire Chanterelle
(article d’origine : atelier-tarmac-la-boite-outils)


Mardi 26 mai, notre "special geek Tarmac", Régis Gautheron,fondateur de RG Mobility, est venu présenter aux 12 créateurs présents un parcours par étape pour progresser dans l'usage des outils numériques. Un atelier on ne peut plus utile en phase de création, parce que, comme le souligne Bertrand Duperrin, "le digital, c'est d'abord une manière de penser son entreprise, son activité, son modèle de création de valeurs, avant d'être de la technologie" !




  Afin de rendre l'atelier pratico-pratique, Régis a proposé un parcours en 3 niveaux, permettant à chaque créateur de savoir où il se positionne et s'il est nécessaire pour lui de passer au niveau supérieur. Et vous, vous en êtes où ? Vous créez votre carte de visite sous Word ou vous utilisez Swapcard ? Vous êtes resté à l'ère du porte-carte ou vous parlez couramment le langage OCR ? Pour développer vos contacts, vous feuilletez le bottin ou les CRM n'ont déjà plus de secret pour vous ? Non sans humour, Régis a présenté ses dernières trouvailles sur le web, disponibles en mode SaaS et susceptibles de simplifier le quotidien du chef d'entreprise.


Au cours de ce premier atelier, 9 thématiques ont été abordées :

  • Créer sa carte de visite numérique
  • Organiser ses contacts (prospects / clients)
  • Gérer et suivre ses contacts
  • Développer sa clientèle B to B
  • Développer sa clientèle B to C
  • Réaliser une campagne e-mailing
  • Sécuriser ses documents
  • Facturer ses clients
Si vous avez manqué ce premier atelier, rassurez-vous, un deuxième atelier, orienté davantage sur la communication sur le web, aura lieu le 30 juin prochain, avec un programme tout aussi alléchant : Organiser sa veille, Créer son site internet, Avoir de la visibilité sur le web, Publier du contenu sur le web, Discuter sur le web, Gérer des contenus OnLine, Créer un événement sur le web... 



Voir le résumé des ateliers en vidéo



Pour retrouver la présentation de cette journée rendez-vous sur le site 
http://rhmobility.com/parcours-start-up/



Pour retrouver les différents outils présentés lors de ces deux journées



Transformation digitale les outils 2.0, par rgmobility

mardi 8 avril 2014

Et si le Print était finalement le Web du futur ?




Tous ceux qui me lisent où me connaissent savent que si je parle souvent des produits Google (Groups, G+, Google site, Drive, Glass…) c’est en grande partie pour les gains de productivité et l’approche collaborative que me procure l’usage de ces produits. Alors imaginez-moi découvrant ce que pourrait être le web du futur… Vous pourriez croire que j’étais dans un des laboratoires de Google pour ce faire ! Et bien non ! J’étais chez BEEBUZZINESS … une Start up Grenobloise d’une vingtaine de collaborateurs  où devrais-je dire « une ruche » composée de + 20 abeilles travaillant à scénariser, organiser, modéliser, digitaliser… le contenu de votre « information ». Mais faisons un petit détour pour mieux comprendre leur travail…



Un de mes professeurs en cognitif  Michel Dubois à l’université Pierre Mendes France, féru des interfaces écrans,  nous expliquait déjà en 1995 comment il fallait penser « usage » avant « technologie » en nous citant l’exemple des écrans de contrôle des trains de la SCNF, pensés non pas par des technocrates mais bien par des cheminots. Les ergonomes ayant eu à travailler sur le sujet ont tout simplement « mutualisé et digitalisé » les notes/consignes que s’échangeaient à l’époque (de façons informelles) les conducteurs lorsqu’ils se passaient le relai. D’ailleurs je vous invite à retrouver le compte rendu de sa présentation du 7 avril 2014 à la Mai­son des Sciences de l’Homme — Alpes ou il a présenté l’émotion dans le processus d’acceptabilité de l’innovation (…les approches qui envisagent la conception des produits du point de vue de leurs propriétés esthétiques, du plaisir qu’ils procurent ou des réactions émotionnelles qu’ils suscitent, introduisent d’ores et déjà des changements importants dans la manière d’envisager les interactions utilisateur / innovation).


« L’usage avant la technologie » c’est également la philosophie du dirigeant Pierre-Nicodème Taslé qui a construit son business en travaillant étroitement avec des chercheurs en science cognitive à Grenoble. C’est d’ailleurs leurs homologues internationaux ainsi que des professionnels du monde digital qui ont plébiscité les avancées technologiques, environnementales et sociétales des solutions de BEEBUZZINESS en la récompensant lors du « European Digital Communication Awards 2012 ».


Mais pour comprendre l’innovation qu’apporte ce nouvel écosystème que j’ose appeler « Marketingment » (merci de ne pas décomposer ce néologisme !)  Le web du futur ! Il faut comprendre ce qu’est le web aujourd’hui !


En résumé, une masse d’informations éparpillées sur le web avec des formats différents (texte, photos, images, vidéos…) que nous essayons de :
  • Retrouver via un moteur de recherche
  • Archiver avec nos favoris/bookmarks
  • Partager via nos mails ou nos réseaux sociaux
  • Et parfois même imprimer pour pouvoir les lire.


Oui mais voilà ces informations ne sont pas ou peu reliées entre elles. Par exemple, vous mettez une vidéo sur Youtube vous pensez à « l’encapsuler » dans votre article mais combien pense à indiquer (dans la partie description de la vidéo) le ou les liens vers le ou les articles qui contextualisent votre vidéo ? Or un média, quel qu’il soit (photos, vidéos…) cité en dehors de son contexte est un « objet déconnecté ».


Nouvel aparté (pour les plus connectés ou déconnectés je ne sais plus !).


Les années 2000 ont vu l’émergence des réseaux sociaux avec la possibilité de partager du contenu multimédia (texte, vidéo, image, photos…) et bien souvent du contenu « émotionnel » on parle alors  de web émotionnel. L’objet n’est plus connecté à un « contexte » mais à un réseau de personnes. Et ce n’est plus l’information qui prime mais le nombre de personnes connectées à cette information. Quand j’étais lycéen je m’amusais à découper/catégoriser le réel. Par exemple, j’imaginais l’information ou les gens comme des objets connectés (je sais j’avais déjà un grain...mais ça ce comprend j’étais proche d’un incubateur ! ). De ce postulat, j’avais élaboré deux approches : une personnelle et une professionnelle. La première (sexiste je vous l’accorde) était de distinguer les filles et les garçons quant aux traitements de l’objet/information (je détaillerai un jour si je suis plébiscité dans les commentaires…) et la deuxième était de proposer un outil, d’aide à l’orientation professionnelle, basé sur le fait que tous les métiers pouvaient être décomposés en « objet/information ». Chemin faisant, je créais mes propres catégories sociales vis-à-vis des objets/informations !


Oui mais ce que ce fait naturellement un individu (catégorisation sociale) le web d’aujourd’hui ne sait pas le faire ! Il nous propose pour pallier à cela des outils d’agrégation, de syndication et de curation. 

La curation de contenu repose sur trois axes fondamentaux : La sélection, l'éditorialisation et le partage. Un curateur (celui qui réalise la curation) recense des contenus et opère une sélection ou un tri (étape 1). Il organise ensuite, structure et met en forme ces contenus (étape 2). Enfin, il rend ces contenus disponibles et accessibles aux internautes (étape 3). Une des forces des produits BEEBUZZINESS est justement de pouvoir proposer en un seul outil les 5 modèles de curations décrit par Rohit Bhargava « l'agrégation, la distillation, l'élévation, la chronologie et la mashup).


  1. L'agrégation (permet de trouver des sources pertinentes concernant le sujet choisi et de les rassembler sur un même site).
  2. La distillation (permet de dégager les éléments essentiels de façon claire dans un but de gain de temps pour les utilisateurs).
  3. L'élévation (permet d’extrapoler des tendances à partir de données partielles, elle nécessite une capacité d'analyse)
  4. Le mashup (permet de fusionner des contenus afin de créer une seule source d'information regroupant les différences d'opinions sur le même sujet).
  5. Chronologie (permet de rassembler et de classer chronologiquement l'historique du sujet choisi)
Mais ce n’est pas tout ! C’est bien parce que la philosophie de Pierre-Nicodème Taslé est d’avoir pensé l’information déconnectée de son format qu’il peut opérer cette révolution numérique. En effet, puisque nous avons accès à une bibliothèque de médias toutes les recompositions sont permises, ce qui participe à gagner du temps lors de la recherche ; à donner du sens et faire émerger des contenus peu accessibles depuis les moteurs de recherche via la brique de data mining. Cette dernière brique d’exploration des données (data mining) couplée à une offre étoffée de visualisation de données transmédia ouvre les porte à ce nouveau web du futur un écosystème contrôlé pour et par les entreprises et non par un moteur de recherche où des outils de curation. Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir des exemples d’outils de data visualisation sur l’article de Maxim vaudano.
Et si ces objets digitaux pouvaient être réels ?


La dernière innovation, et pas des moindres, est d’avoir pensé l’univers digital comme un univers connecté au réel en l’occurrence ici au « Print ».  En effet, partant du postulat « cognitiviste » qu’il est plus facile de lire et d’apprendre une information structurée et/ou imprimée cette solution ne vient pas opposer des univers (print & digital) mais bien les intégrer. Si je me permettais une dernière analogie je la ferais avec la théorie des organisations sur les types de management proposés par Mouton & Blake. Cette approche propose 5 types de managers (cf. schéma).

blake mouton grille.png

Pour comprendre la prouesse de cette solution nous pouvons :
1         Remplacer l’axe vertical «intérêt porté aux problèmes » par
a)   « l’intérêt pour les usages »
b)   Ou « le monde réel »
c)    Ou « le « print »
2         Remplacer l’axe horizontal « impératif de production » par
a)      « impératif technologique »
b)      Ou « le monde digital »
c)       Ou « le « web »
Cette analogie montre que la solution « BEEVIRTUA » se positionnerait sur un « type 9.9 », c’est-à-dire une vision de l’axe « digital & print » non pas opposée mais complémentaire. Une fois accepté ce paradigme on décloisonne les services et on redonne de la valeur au contenu Print tout en enrichissant simultanément le web. Le web du futur ce n’est plus un web déconnecté du réel c’est un web interconnecté avec le réel ! Avec le Print pour les solutions de BEEBUZZINESS mais demain avec de nombreux objets connectés (brosse à dent, pèse personne, frigo…) et là-dessus les Tech-champions françaises du numérique ne manquent pas !
BEEVIRTUA est donc bien un véritable écosystème éditorial digital transmédia en permettant avec un même objet/information d’avoir :


1-   Une plateforme web enrichie depuis une bibliothèque digitale
2-   Des ouvrages physiques connectés au web (hyperbook),
3-   E-livre multiplateforme (iPad, iPhone, Blackberry, tablettes Android...)
4-   Une bibliothèque virtuelle
5-   Un réseau social
6-   Du multimédia immersif
7-   Des outils de datavisualisation
8-   Des Diaporamas multimédias
9-   Des images interactives
1-   Des timeslines interactives
1-  
La révolution numérique : le print & digital | Digital Grenoble | Scoop.itJ’imagine déjà le gain de temps et d’argent que pourraient faire des entreprises rien que dans la région Rhône-Alpes comme Spartoo (chaussure) à Grenoble ou Debonix (outillage) à Annecy ou encore LDLC (matériel informatique en ligne) à Lyon. Ils vendent tous en ligne des catalogues de produits ou de marques. S’ils avaient cette solution, ils pourraient enrichir et mettre à jour automatiquement leur contenu web en offrant, tout à la fois, une expérience digitale et un service Print. Je vous le dis, la révolution numérique est en marche et un de ces grands acteurs dans le Print/Digital est à Grenoble… (voir plaquette Spie Inspiration)

jeudi 13 mars 2014

Comment mettre en valeur ses stages dans le cadre d'un parcours professionnel ?





Retour sur la journée de l' +Université de Savoie  concernant les simulations d'entretien.


Après une soirée harassante pour finaliser le blog de +Digital Grenoble me voilà parti à la rencontre de jeunes étudiants en DUT GACO (gestion administration et commerce & musique études) l'occasion de voir les outils de communication (essentiellement CV) et leur capacité à se vendre lors des entretiens de recrutement. Ce que je note, à brûle pourpoint, c'est une certaine fraîcheur des profils rencontrés et une forte envie de s'investir dans des projets avec la conviction qu'il y aura encore de nombreux apprentissages à venir (technologie, métiers, spécialisation...). Bref le GACO un tremplin vers la polyvalence : chargé de communication, assistant manager culturel, commercial,  assistant import export...

Sur le contenu même des entretiens pas de difficultés majeures tant sur le plan verbal que non verbal. Il parle sans appréhension de leur parcours, même si les projets restent pour certains à préciser. La plupart sont partis (ou vont partir) à l'étranger pour consolider leur deuxième langue. Ce qui est un sacré atout pour se positionner dans la plupart des postes liés à de la communication. Cf. poste communication

En ce qui concerne le CV comme outil de communication de nombreuses lacunes existent. Pardonnable pour de nombreux postes (opérateurs, comptables, logisticien...) mais difficilement acceptable quand on a pour vocation à travailler dans la communication. Car la plupart n'ont pas considéré ce support comme un outil de communication et pourtant il traduit de nombreuses compétences : maîtrise du traitement de texte, mise en page, visuel, intégration d'image (détourage de la photo...), organisation, clarté du discours et mise en valeur de son parcours. Je reviens ici en détail sur ce dernier point. Comment mettre en valeur ses stages et se faire connaître sur le web ? Tout simplement en procédant par étapes. 

Etape N°1 

Consiste à reprendre dans un document (basé sur une méthode d'identification de problèmes le QQOQCP ). le projet tutoré des stagiaires en essayant de répondre aux questions suivantes les éléments suivants : 


  • Nom du projet réalisé : 
  • Année :
  • Durée :
  • Initiateur du projet (commanditaire) :
  • Type de mission :
  • Lieu d'exercice de la mission : 
  • Objectif de la mission :  
  • Résultats attendus :
  • Résultats obtenus : 
  • Public concerné/visé par la mission :
  • Formation et expérience requises :
  • Tâches spécifiques/réalisées dans cette mission :
  • Intérêt pour la mission :
  • Qualités mises en œuvres :
  • Autre : 
Retrouver le modèle complet à télécharger ici 


Etape N°2

Rechercher les supports (PDF, présentations...) pour constituer un portefolio (si vous voulez personnaliser vos supports vous pouvez vous inspirer de ces exemples en cliquant sur l'image

Portfolio webdesign

Vous pouvez également créer facilement des visuels en ligne avec l'outils https://www.canva.com/
“Canva enables anyone to become a designer”


Enfin les documents résultants du projet tutoré peuvent être enregistré en PDF puis mis en ligne pour être plus dynamique (exemple : format magazine) (voir le comparatifs des outils de publication en ligne)



Etape N°3

Mettre son CV en ligne. La solution la plus élégante et facile à ce jour est de mettre votre CV sur +DoYouBuzz (http://doyoubuzz.com). Vous pouvez exporter facilement votre profil +LinkedIn ou +Viadeo sur doyoubuzz et surtout le mettre en forme assez rapidement (design personnalisé) (voir exemple de CV sur Doyoubuzz de chargé de communication

Comme je l'ai indiqué aux étudiants que j'ai eu l'occasion de voir Doyoubuzz n'est pas simplement q'une simple CVthèque mais peut être relié à de nombreux Jobboard. Vous trouverez également des astuces pour les associer dans votre recherches d'emploi (voir ci-dessous) et n'oubliez d'y associer votre portefolio.


Allier Twitter et DoYouBuzz dans sa recherche d’emploi
Allier Twitter et DoYouBuzz dans sa recherche d’emploi

Utiliser Twitter pour diffuser son CV à l’ensemble de ses followers ou à un contact précis est une pratique de plus en plus courante chez les utilisateurs de DoYouBuzz. 

Disséminer des liens pour référencer son CV

Disséminer des liens pour référencer son CV

Derrière la mécanique subtile et susceptible du référencement se cachent en fait quelques principes simples et essentiels. Avec l’organisation du contenu, les liens entrants sont un de ces éléments fondamentaux. Si vous avez optimisé le contenu de votre CV pour lui assurer une bonne place dans les résultats de Google, il est temps maintenant de passer à la seconde étape.

5 méthodes pour attirer des visiteurs sur votre CV

Vous avez accès aux statistiques de consultation de votre CV et vous pouvez précisément savoir combien de personnes viennent voir votre profil, et à quel moment. Seulement, vous aimeriez bien voir cette courbe décoller… Alors pour attirer des visiteurs sur votre CV, suivez notre guide en 5 étapes !

Etape N°4

Mettre en forme son CV. Je vous invite à consulter la page de conseil-carrière.fr, vous y trouverez des exemples et des modèles qui  vous permettrons d'avoir un outils de communication "le CV" adapté à votre projet. N'oubliez pas de mentionner dans l'entête du CV votre objectif ou projet professionnel en quelques lignes "titre, domaine d'action, points forts de la candidatures et si possible contextualiser vos expériences pour mieux attirer l'attention du recruteur .



Pour conclure vous pouvez retrouver toutes mes astuces et démarches de recherche d'emploi dans le 

Groupe Marketing emploi












______________________________________________________________________



______________________________________________________________________

Metamoteur d'emploi