Follow Me!
GooglePlus Hangout
télécharger notre extension

samedi 18 mai 2013

Le nouveau Google+ est arrivé ! Les 10 raisons de l’adopter ou de préférer ses concurrents

Le nouveau Google+ est arrivé !

Les 10 raisons de l’adopter ou de préférer ses concurrents : Microsoft (Skype, Outlook.com… ) Facebook (Instagram, Fourskare,…) Yahoo (Flick, Tumblr...), Twitter…. Retour sur la guerre que livre Google sur le partage, le stockage, la diffusion, la publication… Pour Google la recette est simple prendre le meilleur de chacune de ses plateformes pour les réunir dans une seule sa couche sociale « Google+ »



Alors que de nombreux internautes comparent systématiquement le réseau social Facebook (1er) et son dauphin : Google+ (voir articles : Google vs Facebook); peu témoigne de l’approche tentaculaire du géant Google. Car Google n’est pas un simple réseau social. Il offre une expérience sociale à travers ses différentes plateformes propriétaires (Picasa, Youtube, Blogger, Drive…) Google+ n’étant finalement qu’une façon de mailler, consolider et valoriser le contenu sur le web. Google n’est donc pas engagé à proprement parler contre Facebook, mais contre une multitude d’acteurs. Le choix est donc entier : rester dans un univers homogène à la manière d’Apple sur mobile où choisir d’autre plateforme, outils, réseaux pour échanger, stocker, publier ou discuter…
La galaxie des services Google est immense et chaque refonte d’un service est l’occasion, pour de nombreux aficionados et Geek de tous poils, de nous le faire découvrir en avant-première. Pour ma part j’ai souhaité faire ce tour d’horizon au regard des autres grands « réseaux sociaux » généraliste (Facebook, Pinterest…) ou professionnels (Linkedin, Viadeo…) ; Blog (Tumblr…) et micro blogging (twitter…) que certaines fonctionnalités pourraient bousculer…


"Google+ est le réseau social de Google" mais nous devrions parler comme dans le cas de Facebook d’un média social tant les technologies 2.0 y étant associées sont nombreuses (partage de vidéo, de photos, retouche d’image, espace de discussions, tag…)
Rappelons le Google+ est un des plus jeunes réseaux sociaux : « naissance en mai 2011 » (le 1er des réseaux sociaux étant Sixdegrees en 1997 ) après des échecs plus ou moins grands (Google Wave crée en 2009 aujourd’hui disparu ou bien Google Buzz crée en février 2010 également parmi les disparus).
Mais là où d’autres acteurs du web ne se relèvent pas, Google est capable de rebondir. Car à l’instar des premiers il ne tire pas encore de profits majeurs de ses plateformes tout au plus elles lui permettent de garder les internautes en ligne et c’est bien ça l’objectif (un peu comme Michelin avec son guide qui vend plus de pneus si les gens roulent !). Une façon remarquable de rebondir est notamment l’intégration des technologies associées à ses plateformes disparues aux outils existants. Par exemple, la messagerie Gmail s’est vue dotée des fils de conversation (découvert sur Wave), ou bien encore la fonction sur mobile dans Google+ recherche à proximité qui était présente dans Google Buzz…
Bref, on garde le meilleur avant d’enterrer définitivement une technologie. Une des raisons qui d’ailleurs me font penser que Google+ devrait hériter de certaines fonctions propres à Google Reader qui, lui, tire sa révérence, et ce, malgré son succès… Ce qui m’amène à dire que tout au tard nous verrons débarquer de la publicité ciblée/sponsorisée sur Google+ (vous pouvez lancer les paris dans les commentaires… ). Ceci étant dit le nouveau Google+ ville fantôme a déjà fait le buzz…

1- Skype/ Facebok Messager vs Hangout

Hangouts tout d’abord simple application dans Google+ sur mobile ou PC prend son autonomie et devient une application dédiée (télécharger sur votre androïd ou iphone). Pour rendre Hangout incontournable, la firme de Mountain View ajoute une application (Chrome, iOS, Android) réunissant toutes les nouveautés. L’application mobile présente, elle, une liste de ses plus récentes communications en accueil, relayant ainsi sa liste de contacts à un second panneau (accessible par la droite) et il est maintenant possible d’accéder facilement aux archives de ses précédentes conversations en naviguant vers le haut. L’historique des conversations est conservé, messages et photos partagées avec une synchronisation entre les différents appareils. Il est également possible d'effacer cet historique ou de le désactiver. Hangouts intègre également la publication de photos et la communication vidéo, seul ou en groupe, jusqu’à un maximum de 10 personnes (15 pour les comptes Google apps). Un bouton permet d’ailleurs de passer en un clic à un chat vidéo incluant tous les participants à la conversation

2- Twitter vs Google+

Une nouvelle fonction automatisée a fait son entrée sur Google+ : les mots-clics contextuels. L’équivalent des Hashtags (ou encore mot-dièse, mot-clic). Google analyse désormais les contenus publiés et propose de les catégoriser selon une courte liste de mots-clics. Mais là où G+ va plus loin que Twitter c’est qu’il lui sera possible d’analyser les images, afin d’en déterminer la nature. L’exemple présenté durant la conférence était la photo d’un homme devant la tour Eiffel, et bien qu’aucune mention de la légendaire structure n’ait été faite dans la publication, le mot-clic « Eiffel Tower » y a été annexé. Enfin, Twitter ne permet pas d’utiliser des styles dans ses micros publications alors que G+ propose des balises très basiques (pour mettre votre texte en gras, encadrez-le par deux *, pour mettre le texte en italique, encadrez-le par deux _, pour raturer le texte, encadrez-le par deux –…)


3- Linkedin/viadeo/Facebook groupes vs G+ Communauté

Grâce aux Communautés, Google permet aux utilisateurs du réseau d’échanger des publications (contenus, discussions et avis…) par thématique. Ce que proposent Viadeo et Linkedin dans un cadre professionnel « échanger avec des pairs sur des centres d’intérêt commun. La Communauté dans Google+ n’a donc rien de révolutionnaire en soi. Mais la force de Google réside dans son moteur de recherche en combinant de manière pertinente recherche et supports sur lesquels sont hébergés les contenus il fait le pari de fidéliser encore un plus large public à la manière de ce qu’il a réussi sur Youtube sans pour l'instant faire de l'ombre aux réseaux professionnels.

Si vous souhaitez découvrir mes communautés : 

1- Marketing emploi (astuce et technique de recherche d'emploi)
2- Formation médias sociaux (pour garder le lien avec les personnes que je forme)

4- Facebook connect vs Google+ Sign-in

Cette fonction s’adresse plus particulièrement aux développeurs qui souhaitent proposer comme identifiant d’inscription sur leur propre site / application, l’identifiant Google+. De nombreux internautes préfèrent cette solution de facilité pour s’inscrire à des sites via l’identifiant de leur réseau social (linkedin, twitter, facebook…). Google l’a bien compris et à travers Google+ Sign de nombreuses applications mobiles pourront être connectées avec leurs réseaux sociaux sous Android. À quand un futur ID universel ? Est-ce une bonne chose ?

5- "Like" de Facebook vs "+1" De Google

Avec les fameux +1, Google+ propose de faciliter le partage et Bien que le G+1 ait eu du mal à se faire « connaître » il apparaît aujourd’hui comme un « like » à la facebook voir un Bookmark (on retrouve tous nos +1 dans la partie profil) et le réglage permet de le rendre public ou non. Mais à la différence du Like, la force des +1 ne réside pas dans G+ mais dans la capacité de Google à les intégrer intelligemment aux autres produits ou écrans. Que ce soit dans le moteur de recherche (avec mise en avant des articles +1) ou bien maintenant dans les notifications d’activité Google+ qui arrivent dans Gmail et qui peuvent être commenté directement rien qu’en répondant à l’e-mail ou en attribuant un « +1 »

6- Pinterest vs Google

À première vue, la nouvelle interface de Google+ ressemble à celle de Pinterest la colonne fait place à une présentation du contenu sur deux ou trois colonnes, selon la taille de votre écran. Le plus c’est la possibilité de retrouver une seule colonne si on le souhaite (voir plus / option de diffusion). Les photos prises en angle paysage prennent maintenant la largeur de l’ensemble de ces colonnes, ce qui permet de pleinement les apprécier sans avoir à quitter le flux principal. Les vidéos sont également surdimensionnées afin de prendre un maximum de surface.

7- Flickr / Instagram vs G+ photo

Google+ n’est pas un simple espace de stockage même si nous sommes nombreux à apprécier Flickr notamment pour sa fonction « d’export/encapsulage » simple et facile. Il est aujourd’hui en mesure de parcourir une collection de photos et de déterminer lesquelles sont les plus intéressantes en repérant les images floues, en double, la surexposition, lieux touristiques, sourire… Une fois ce processus terminé, Google+ propose de classer les photos, afin que l’accent soit mis sur les plus belles images. Cette fonction colle à merveille aux personnes qui utilisent le Smartphone pour faire des photos en rafale… vous avez de quoi faire avec 15G d’espace de stockage et le tout gratuitement rappelons-le. Rappelons que le bouton Kit de création permet de retoucher les photos en ligne (effets, textes, recadrage, tout y est….). Depuis peu Google+ propose de retoucher automatiquement vos photos (l'original étant conservé) : GIF animé, panorama... 


8- Tumblr  vs  Google+

La possibilité de créer et d’héberger facilement des Gifs animées va lui permettre de concurrencer ce qui était une des raisons du succès de Tumblr. Personnellement je m’interroge sur l’intérêt d’un réseau social « émotionnel » déjà prééminent sur Facebook, Instagram, Pinterest, twitter….et je regrette qu’il y ait 30 000 "j’aime" pour un chaton contre 0 j’aime pour un article détaillé et constructif… ça en dit long sur notre société et son évolution. Je laisse le soin aux sociologues de nous expliquer le pourquoi du comment ! Quant à moi je naviguerai de plus en plus dans des communautés choisies où l’intelligence collective prime.

9- Fourskare vs  Google+ Local

Un autre point où Google peut prendre de l’importance (notamment pour les sociétés, magasins et consorts…) c’est avec Google Local qui n’est plus ni moins que Google Adresse (Maps) revisité et intégré dans Google+. Là encore, les usages font pencher la balance sur Fourskare surtout chez les jeunes (1er arrivé 1er servi... ). Cet axe peut d’ailleurs se voir fortement développé : "type page d’entreprise" comme sur Viadeo ou Linkedin, et servir demain à la mise en place d’un RSE (réseaux sociaux d’entreprise) version Google. Les mois, voire les années, nous le dirons.

10- Dropbox vs Drive

Pour ma part j’utilise les deux, car ils offrent, malgré les apparences, des services différents. Par exemple, j’apprécie de pouvoir stocker du son sur Dropbox pour le relayer directement sur mon blog avec un SWF (voir article : Conférence Débat ….) ce qui n’est pas possible sur Drive, voire de partager des documents à des personnes n’ayant pas le souhait d’être sur Google. Par contre, rien de mieux que de travailler à plusieurs sur un document centralisé dans Drive tant les options de sauvegarde et d’historisation sont nombreuses et avec Hangout il est encore plus aisé de partager un document publié sur drive.

______________________________________________________________________



______________________________________________________________________

Metamoteur d'emploi